Les grands hommes livinhacois : Pierre Laromiguière

Pierre Laromiguière
(1756 – 1837)

Sixième des dix enfants d’une famille de bonne bourgeoisie, Pierre Laromiguière suit des études classiques au collège de Villefranche de Rouergue puis au sein de la Doctrine Chrétienne.
Son esprit vif et ses facilités intellectuelles lui permettent de gravir successivement tous les degrés de la hiérarchie universitaire :

Professeur de philosophie à Toulouse, de logique à l’école centrale puis au Prytanée (Lycée Louis Legrand) – membre du Tribunat en 1799, professeur de la Faculté de Lettres (1811), il a écrit :Projet d’éléments de métaphysique (1793), les paradoxes de Condillac (1805), leçons de philosophie (1815 – 1818).

Pierre Laromiguière fut l’un des grands philosophe de son temps. Disciple dissident de Condillac, il exerça une certaine influence. Son œuvre touche de près l’histoire générale des idées. Il a traversé les régimes les plus divers et joué en chacun, pour ce qui concerne l’enseignement, un rôle de premier plan.
Ses cours à la Faculté de Lettres de Paris étaient suivis par des auditoires nombreux et attentifs, attirés par l’élégance de sa parole et la clarté de ses exposés.
Son influence s’est prolongée longtemps après sa mort (du XVIIIe au XXe siècle) puis a subi des phases décroissantes avant de tomber dans l’oubli.

Pierre Laromiguière est inhumé au cimetière du Père Lachaise.
Les villes de Rodez et Decazeville honorent sa mémoire en donnant son nom a un boulevard, une rue, une école (malheureusement fermée aujourd’hui).

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×