Les grands hommes livinhacois : Louis Panassié

Louis Panassié
(1907 – 1952)
Ingénieur

Le père de Louis Panassié, Henri, fut notaire à Decazeville, ville dont il fut maire ; son grand-père maternel, Hugues Albrespic, fut également notaire à Livinhac-le-Haut sous le règne de Louis Philippe.
Louis Panassié, né le 26 juin 1860 à Decazeville, devint ingénieur après de fort brillantes études à l’Ecole Supérieure des Mines de Paris. Pressentant l’importance qu’allait prendre l’industrie des hydrocarbures, il partit en 1885 en Russie impériale à la recherche de gisement pétrolifères dans la région de Bakou.

Ses investigations dans le Caucase l’occupèrent pendant cinq ans. Vers 1890, alors qu’il rentrait de la chasse, il trouve sur ses bottes les traces d’une boue inconnue : c’était du manganèse. Ce fut l’origine de son immense fortune. Le manganèse était utilisé en alliage avec l’acier et était recherché par les industrie d’armement. Louis Panassié obtint une concession et installa une exploitation modèle .
Revenu en France en 1905, il y vécut tantôt à Paris, tantôt dans sa villa de Villefranche de Rouergue, le plus fréquemment à Gironde dont il avait acquis le château.

Homme d’action, tenté par une carrière politique, il est élu maire de Livinhac en 1919, Conseiller Général du canton d’Asprieres, membre de la Commission départementale et de la chambre d’agriculture.

C’est à Paris qu’il s’éteignit, le 12 décembre 1928. Inhumé à Gironde, son tombeau se situe dans le rocher sur lequel est assise la chapelle.

Hugues Panassié, (1928 – 1952), fils de Louis Panassié , a grandement contribué à la propagation du jazz en France. Amateur éclairé, il fut surnommé « le pape du jazz ».

4 votes. Moyenne 1.50 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site